Blogs cinebel.be
cinebel.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/06/2017

The oil paintings

By the 18th century. The French are not baroque. They want rococo, slim and graceful. Just a huato. He was one of the great masters of France, though he died young. The man's painting, light and bright, decorative, graceful, and a sense of stage, as well as the details, was like a court ball. He was more independent, he was called huatow.

16.jpg



Later rococo dispatched two old hooligans. One is boucher and the other is fraggoner. The picture is natural, but it's more erotic. You're going to be critical to look at this kind of rococo, old-school scoundrel, and feel the lightness of being.

17.jpg



At the end of the 18th century, there were a few more rebels.

First, goya. This is a weird coffee. Van gogh before van gogh (they were all very evil, and they were all poisoned with yellow pigments). This master likes to draw different kinds of different things, and in his later years, he even plans to give up copying 3D. All in all, it's exotic. Look at the detail in the detail, and the feeling of being kind of...

Jacques-Louis David Napoleon Crossing the Alps reproductions

18.jpg



Then there's the new classic, led by David. They want to draw historical themes, draw heroic human bodies, and draw the heroic attitude of ancient Greek and Roman. The neoclassicism is largely historical. The most famous nature is this one: the lifelike is not true and said, see how magnificent the form is! We'll call the new classicism remake of the historical genre.

19.jpg



David had an apprentice called angel. This gentleman inherited the neoclassical and became a French academic. He felt that he would draw people to Raphael at that time, drawing with ideal beauty and realistic painting. So angel has spent his life trying to figure out how the nude is more beautiful. Pay attention to the skin light, composition and sketch of the picture below.
reproductions paintings sale

20.jpg

16/07/2016

Jack Vettriano Valentine événement Déclenche 86.000 £ pour la Charité



jack-vettriano-300x168.jpgLa carte de Noël 2010 du Premier ministre peinte par Jack Vettriano a soulevé 86.000 £ pour la charité. Les peintures à l'huile et édition limitée tirages originaux de l'image ont été vendus aux enchères à St Andrews vendredi soulevant une quantité phénoménale pour ces organismes de bienfaisance étonnants.

Voyons Twist Again - Jack Vettriano (peinture originale)

La peinture originale - Voyons Twist Again, mettant en vedette un couple de danse lors d'une soirée festive a soulevé 68.000 £ tandis qu'une collection spéciale de tirages en édition limitée est allé pour £ 18,000. La peinture originale qui a été prévu de vendre pour £ 25,000 a été dévoilé par M. Salmond à la National Gallery of Scotland en Décembre.

L'argent recueilli dans la nuit ira à Bethany Christian Trust, Cancer Centres dévoués de Maggie, Quarriers et Teenage Cancer Trust.

Alex Salmond a déclaré: «Jack est un grand partisan de bonnes causes et son style distinctif est reconnu dans le monde entier. Il a prouvé maintes et maintes fois d'être le peintre de l'Ecosse du peuple ".

Auparavant, a refusé d'afficher l'une des œuvres de Jack Vettriano, les Galeries nationales a annoncé jeudi son autoportrait Le poids sera exposé à la National Portrait Gallery écossaise de Septembre de 2011.

Informations Gracieuseté de la BBC:

Carte de Noël Vettriano Déclenche 86.000 £ pour la Charité

Jack Vettriano Paintings for sale

20/05/2016

Claude Monet de Camille

Mort de Camille

En 1876, Camille Monet est devenu malade de la tuberculose. Leur deuxième fils, Michel, est né le 17 Mars 1878. Ce deuxième enfant affaibli son évanouissement déjà la santé. En été de cette année, la famille a déménagé au village de Vétheuil où ils ont partagé une maison avec la famille d'Ernest Hoschedé, propriétaire des grands magasins riches et mécène des arts. En 1878, Camille Monet a été diagnostiqué avec le cancer de l'utérus, et elle est morte le 5 Septembre 1879, à l'âge de trente-deux.

Monet a fait une étude dans les huiles de sa femme morte. Plusieurs années plus tard, Monet a avoué à son ami Georges Clemenceau que son besoin d'analyser les couleurs était à la fois la joie et le tourment de sa vie. Il expliqua,

    Un jour je me suis retrouvé au visage mort de ma femme bien-aimée et juste en notant systématiquement les couleurs selon un réflexe automatique!

John Berger décrit le travail comme «une tempête de blanc, gris, peinture violacé ... un blizzard terrible de la perte qui sera toujours effacer ses traits. En fait, il peut y avoir très peu de peintures lit de mort qui ont été si intensément ressenties ou subjectivement expressif."

Claude Monet Paintings for sale

 

young-girls-in-a-row-boat-6523.jpg